PEUTIT KEUPON, LA REVANCHE !

La suite des aventures de Peutit Keupon, dessinées par Tapage en 86 et 87. Toujours les mêmes thèmes :
les flics, les skins...

Là en principe tu dois voir la couvrante.

Lire la suite : PEUTIT KEUPON VOL. 2


Lire la suite : La Saint-Rémy #16

Rock Hardi n°13/14 (1987)

Lire la suite : Fanzine : Rock Hardi n°13/14 (1987)

• Fanzine : Opus Incertum - N°7 - mars/avril 1988

Opus Incertum était un fanzine gratuit, à parution aléatoire,
conçut par Parpain D'eudouze alias Fred, batteur de Flagrant D'Eli...

Lire la suite : Fanzine : Opus Incertum - N°7 - mars/avril 1988


Le PREMIER groupe a avoir joué dès 1978 du punk-rock à  Lille

s'appelait les Vazelines . Pas d'héritage discographique, hélas

...mais je garde en tête quelques concerts mémorables

au Beau Bouquet, café glauque et undergroud

planté rue de la Barre, où les premiers punks lillois

s'allumaient à la vodka au poivre vert.

Mené par le très torturé Edmond Zarroff, le groupe a vite évolué

vers une musique plus soft et poétique.

Le hit de l'époque : "Les Adultes", incarnait pour nous le

"I don't want grow up" des Ramones...

 

A l'époque, émergent également deux groupes classieux :

Modèle V2 mené par Marc Tyson

et Expédition Punitive dont le chanteur/bassiste,

junkie vindicatif et prof de français à  ses heures,

revendiquait haut et fort

sa fascination pour les Flaming Groovies.

 

Depuis les années 80, il n'a cessé de monter groupe sur

groupe dont BabyzBrainz qui a accouché d'un excellent

CD "No dope for Bimboz" que je mettrai en ligne.

Et tenez vous bien, il tourne encore aujourd'hui sous le nom de Ashtones...

A ne rater sous aucun prétexte sur scène. Ca déménage.

 

Petit groupe anecdotique qui ne figure pas sur la liste :

les Lumpen Fuckers qui partagaient souvent l'affiche

avec nous. Lookés Orange Mécanique mais doux comme

des agneaux, ils dégueulaient un punk très approximatif

et n'avaient qu'un seul morceau qui tenait à  peu près

la route : "Hôpital" (salle d'attente pour la mort).

"Managés" par leur père, ils  avaient réussi à  faire venir

les Bérus à Lille pour un concert de folie pure.

 

Autre figure incontournable de la scène lilloise : El Rotringo.

Graphiste de gènie, bassiste, chanteur,

il est aussi l'inventeur du STONED PUNK :

savant mélange de Black Sabbath et de Discharge.

Il a fondé de multiples groupes dont l'excellent

Who watchiz ze watchemain dont je

mettrais en ligne le cd "Freak Bimbo Goons".

Gros son et paroles délirantes.

Aux dernières nouvelles, l'horrible Rotring aurait monté

un nouveau combo.

 

Autre bande de la première heure : 221 bis Baker Street

dont le batteur de génie (Olivier) deviendra celui d'Electronaze...

Il doit avoir gardé quelques traces musicales de son

premier groupe. Je restiturai l'interview que j'avais faite

d'eux pour "Tuez les Tous", unique et génial fanzine lillois.

 

Je terminerai par les Les Fantastiques dont un des membres,

Bob Latex avait tenu les claviers de Radio Romance, seul groupe

ayant signé avec une major ! J'en parle car il a fondé récemment

un groupe très prometteur Ugly. Ayant reçu une formation classique 

(conservatoire...), c'est sans doute l'un des musiciens les

plus doués techniquement de la capitale des Flandres.

 

Je m'arrête là ...oubliant au passage Les Malades,

Surprise, Agence Tass, Guardian Bird et tant d'autres.

 

HUG

 


No copyright - Keponteam.org